Comparaison gratuite :
Un seul formulaire suffit pour comparer l'ensemble des mutuelles de santé!
Gagnez du temps à vous renseigner auprès de chaque complémentaire. Obtenez, rapidement, des devis sur mesure élaborés par des professionnels du secteur en utilisant notre outil de comparaison gratuit.

Remboursement mutuelle dentaire

Les soins dentaires sont – avec les soins oculaires – parmi les plus chers, d’autant plus qu’ils peuvent beaucoup varier d’un praticien à un autre. Aussi, il faut bien comprendre comment se fait le remboursement mutuelle dentaire pour choisir convenablement sa mutuelle dentaire.

Des soins mal remboursés

Les soins vont de la simple consultation, jusqu’aux couronnes, bridges…en passant par les soins conservateurs (détartrage, dévitalisation, obturation, etc.).

Le taux de remboursement dépend du tarif conventionné. Généralement la mutuelle rembourse seulement une partie de ce tarif qui est 5 à 10 fois moins élevé que le tarif réel ! De plus, souvent la mutuelle fixe un montant maximum de remboursement annuel. Par conséquent, on voit que les soins dentaires sont mal remboursés particulièrement avec la formule de base d’une mutuelle.

D’autre part, il faut signaler que les implants, par exemple, (prix moyen 1000 euros) ne sont pas du tout remboursés par la majorité des mutuelles dentaires. On peut cependant en trouver quelques unes qui offrent des forfaits dentaires compris entre 300 et 500 euros par an. Ce forfait n’est pas valable pendant le délai de carence.

Remboursement mutuelle dentaire : des solutions qui fleurissent

Certaines prothèses dentaires peuvent être remboursées totalement par une bonne mutuelle. Généralement, les soins dentaires courants (carie, extraction, détartrage…) ne dépassent pas le tarif conventionnel fixé par la Sécurité Sociale, ils sont donc bien remboursés par la mutuelle dentaire.

D’une manière générale, on estime que le remboursement mutuelle dentaire se faire de 100% à 800% par rapport aux tarifs de conventions. A côté de ça, les séances d’orthodontie présentent des dépassements d’honoraires et sont donc mal remboursées.